mardi 6 mars 2018

Les Lois du ciel de Grégoire Courtois

Résultat de recherche d'images pour "les lois du ciel grégoire courtois"Il était une fois un petit garçon qui s'appelait Enzo. Un jour, il partit en voyage scolaire avec ses camarades de CP. Il y avait aussi avec eux Fred, l'instituteur, et deux mamans volontaires pour accompagner les chères petites têtes blondes. Tout ce petit monde là partit en car, direction la forêt profonde du Morvan. Sauf que ce qui devait être une gentille petite escapade scolaire va vite se transformer en carnage genre Vendredi 13. Et oui, un ogre va surgir et personne n'ayant pensé à semer quelques galets blancs pour retrouver le chemin de la civilisation, tout ce petit monde va disparaître. Pas de pitié pour les gosses ! Et ne croyez pas que je dévoile l'intrigue car la quatrième de couverture annonce la couleur : noire... personne ne reviendra de ce voyage.
Vieille habituée des polars bien noirs, j'avoue avoir frémi à la lecture de ce roman. Clairement, l'avertissement "âmes sensibles s'abstenir" est ici tout à fait adapté. Car c'est de la "cuisine sanglante" qui évoque fortement le cinéma d'horreur. S'il est publié dans une collection de livres policiers, je trouve qu'il s'apparente plutôt au récit horrifique. C'est peut-être bien d'ailleurs ce qui fait que je n'ai pas détesté ce livre, c'est qu'il se joue des codes et des genres, tout comme il se joue de la bienséance en ce qui concerne le monde "sucré" de l'enfance. On sent chez l'auteur un plaisir jubilatoire à dézinguer tout le monde, y compris dans des circonstances atroces ! On flirte par moment avec le malsain, mais c'est pour mieux souffrir mon enfant faire réfléchir le lecteur (oui oui). Je ne vais pas en dire plus sur la mort particulièrement horrible mise en scène à la fin car cela vous révélerait le dénouement. Sachez seulement que le monde de l'enfance n'en sort pas indemne, et le lecteur non plus... Grégoire Courtois est décidément familier des morts particulièrement originales tout autant qu'atroces (déjà, dans Suréquipée, son précédent roman, un homme mourait dans des circonstances plus qu'étranges). 
Je ne conseillerai pas ce roman à tout le monde, mais je conseillerai à tous et toutes de suivre ce jeune auteur très prometteur ! J'aime sa manière de jouer avec les codes des genres littéraires et j'aime sa manière de raconter. Je suis sûre qu'il a encore bien des histoires dans son sac de conteur... et j'attends que son premier roman, publié aux éditions Le Quartanier, soit enfin publié en poche. Un auteur à suivre donc...
L'avis de Sandrine ICI.

31 commentaires:

  1. Je crois l'avoir vu déjà chroniqué mais ça ne m'attirait pas particulièrement

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Maggie : ce n'est pas indispensable non plus ;-)

      Supprimer
  2. Pfff... je comprends pourquoi madame Margotte a besoin de se relaxer !
    Je pense que son autre livre me plairait plus, ça a l'air bien cette histoire de voiture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Moustafette : je confirme, "Suréquipée" est mieux (à mon goût, moins "trash").

      Supprimer
  3. Là, clairement, ce n'est pas pour moi. Merci de bien nous prévenir ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Aifelle : oui, tu vois, je pense à mes copinautes ;-)

      Supprimer
  4. Suréquipée est déjà dans ma lAL...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Keisha : excellent petit livre de SF ! tu vas aimer je pense.

      Supprimer
  5. J'aime le cinéma d'horreur, c'est certainement pour ça que j'ai particulièrement apprécié ce roman dérangeant à bien des égards (ah, nos chères têtes blondes ne sont pas toujours aussi innocentes qu'on les imagine !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sandrine : on trouve de bonnes choses, dans le cinéma d'horreur, même si je ne le fréquente presque plus. Et je suis d'accord avec toi, il est intéressant tout de même ce roman, et il dépasse de loin le simple récit "gore". Il a un petit "quelque chose" et j'ai vraiment adoré le jeu sur les codes des genres !

      Supprimer
  6. euh euh je passe aussi...
    Evidemment que les enfants ne sont pas qu'innocence mais quand on lit les récits réels où ils sont victimes leurs souffrances me sont absolument insupportables

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Luocine : idem pour moi mais ici c'est un roman, et, heureusement, cela n'est pas un récit "réel". En plus, j'ai trouvé qu'il est finalement moins complaisant que certains polars.

      Supprimer
  7. Le noir ne me fait pas peur, le malsain m'agace, le jeu sur les codes me plait .... Me voilà bien avancée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Athalie : ce qui fait l'intérêt de ce roman, c'est justement qu'il reste à la frontière de tout ça, et il joue avec nos nerfs, le bougre !

      Supprimer
  8. Un auteur qu'il faut que je découvre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alex : commence par "Suréquipée", et tu vois ensuite si tu veux continuer ;-)

      Supprimer
  9. Euh... je crois que je suis un peu trop sensible pour ça :)
    Je suis venue te faire un coucou comme à L'Or pendant le week-end de RAT, qui me rappelle les bons moments bloguesques passés avec vous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lou : oh, je suis passée complètement à côté de ce RAT auquel j'avais pourtant prévu de participer... mais en ce moment, je suis peu sur la blogo, trop occupée par ailleurs !

      Supprimer
  10. ah oui noir et sanglant à ce point? Zut, tu m'intrigues! :))

    RépondreSupprimer
  11. Brrr ! Mais c'est le Petit Poucet, cette histoire ! De quoi faire des cauchemars.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claudialucia : j'ai pensé à ce conte en lisant le roman. D'ailleurs, je ne m'attendais pas du tout à ça ! Je pensais lire un polar plus "classique", la surprise a donc été de taille... mais n'a pas engendré de cauchemars ;-)

      Supprimer
  12. À tenter si l'on y frémit, même si je crains les suppléments gratuits d'horreurs et d'hémoglobines. Mais ce ne semble pas être tout à fait juste pour faire peur, si je comprends bien, alors je l'emporte si je le croise.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Christw : en effet, ce n'est pas seulement ça. Heureusement d'ailleurs ! Il est en poche donc allez-y ;-)

      Supprimer
  13. euh ben alors non merci :-) petite nature, je suis !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @FondantGrignote : à éviter absolument alors, si tu veux éviter les vilains cauchemars ;-)

      Supprimer
  14. Bonjour Margotte, brrr, ce roman m'a l'air en effet terrifiant. Je ne sais pas si je vais oser. Bonne après-midi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Dasola : c'est vrai... attention, âmes sensibles s'abstenir... Bon we à toi.

      Supprimer
  15. Pas du tout pour moi ce genre de livres, ça fait peur...

    RépondreSupprimer