samedi 2 juillet 2016

Vacances... et dernier billet pour le challenge anglais !


     Après un mois de juin bien rempli, il est temps de songer à faire un petit bilan avant de prendre le large... Je suis bien contente d'avoir pu participer au mois anglais. Six participations, ce n'est pas si mal car j'ai eu beaucoup de travail à côté (d'où ma quasi absence de la blogosphère ces derniers temps). Alors que le soleil revient enfin, je vais maintenant profiter d'un repos bien mérité ! Comme vous le voyez ci-dessus, ma valise sera bien sûr pleine de livres. Ne me demandez pas lesquels, je n'ai rien prévu encore puisque je viens juste de poser enfin mon stylo rouge... A côté des dernières obligations professionnelles, les jours à venir laisseront donc place à la composition de la bibliothèque de vacances.

Dernier billet pour le mois anglais avant la plage...
Un polar écossais peu enthousiasmant : De mort naturelle de James Oswald
J'avais prévu de rédiger un billet pour le mois anglais mais les activités professionnelles ne m'ont pas laissé le temps de composer une petite critique à temps. Nous avons finalement jusqu'au 10 juillet pour clore le mois anglais ! Coup de chance... je peux donc vous faire profiter de mon avis sur ce roman... qui ne m'a pas enthousiasmée du tout ! Alors que le Daily Record compare l'auteur à Ian Rankin, je me suis plutôt ennuyée en le lisant. Pourtant, le prologue démarre fort, avec scène de crucifixion en guise d'entrée en matière... Effet produit : j'ai sauté de nombreuses pages et je ne me souviens même pas de la fin pourtant lue entre L’Étranger de Camus et Électre de Giraudoux... Et c'est peut-être bien là que le bât blesse : pris entre deux classiques, il n'a pas supporté la comparaison.
Mais bon, je m'éloigne du sujet. Pour les curieux et curieuses, sachez qu'il s'agit de la première enquête de l'inspecteur Mc Lean. Un meurtre est perpétré dans un quartier cossu d'Edimbourg et la découverte de ce premier cadavre (car il y en aura d'autres) permet de présenter les principaux acteurs de ce qui s'annonce comme une série à venir. Les personnages sont plutôt sympathiques : il y a Angus Cadwaller le légiste grognon, l'inspecteur en chef Charles Duguid (détesté par Mc Lean et gentiment surnommé "Dugland"), et le sergent "Bob-la-Grogne", entre autres.
Pour temporiser mon avis initial, j'ajoute qu'il s'agit d'un premier roman et qu'il faut sans doute laisser à James Oswald (écrivain original par ailleurs, voir ICI) le temps d'installer son univers. Il manque par exemple un ancrage plus présent dans la ville écossaise. Le cadre semble parfois absent, comme si les meurtres suffisaient à composer un polar. Enfin, lorsque le deuxième sortira en poche, je lui laisserai sa chance !

http://www.myloubook.com/archive/2016/05/31/mois-anglais-2016-le-billet-recap.html

Dernier film avant la plage : L'Ennemi de la classe (2013)
Je ne peux que vous conseiller un excellent film slovène vu entre deux paquets de corrections : L'Ennemi de la classe de Rob Bicek. 
Résumé rapide : un nouveau professeur arrive dans un lycée. Sévère, voire rigide, il remplace une collègue qui elle était à l'inverse plutôt laxiste. Quelques temps après ce changement, une élève se suicide et la classe va faire bloc face au professeur d'allemand vite qualifié de "nazi" et rapidement considéré comme le responsable de la détresse de la jeune fille.
Si le film possède quelques défauts soulignés par le Télérama, il n'en reste pas moins une image assez réaliste de l'évolution du système scolaire en occident. J'ai adoré la scène de la rencontre avec les parents d'élèves (franchement glaçante quand on tire le fil des questionnements qu'elle soulève) et la réaction des parents d'origine asiatique, qui à elle seule dit beaucoup. Enfin, je vous invite vraiment à le voir...
L'avis du café pédagogique ICI


Vous pourrez peut-être profiter de ma valise de livres si je trouve un moment pour revenir rédiger un peu avant la pause estivale. Sinon, je vous souhaite de bonnes vacances, avec du soleil, du repos, et de chouette lectures !

15 commentaires:

  1. glaçante aussi la bande annonce!!!
    bonnes vacances, Margotte! j'espère tout de même que tu nous refileras quelques bons tuyaux, faudrait pas que notre PAL diminue ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Adrienne : oui, t'inquiète Adrienne, je reviendrai vous donner de bons tuyaux ;-) Et bonnes vacances à toi aussi, j'imagine que pour les Belges, elles approchent aussi...

      Supprimer
  2. J'allais dire que je n'aimais pas les films qui se passent en milieu scolaire, finalement, la ba me fait changer d'avis... Bonne pause et bonnes vacances

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Maggie : c'est ce que je dis aussi d'habitude (je passe assez de temps en classe déjà la semaine...) mais là, vraiment, ça vaut le coup d'aller jeter un œil à ce film !

      Supprimer
  3. Je propose des LC demain dans mon blog sur le challenge Hugo et romantique. Je sais que cela t'intéresse mais c'est peut-être un peu tard!!. Bonnes vacances et un repos bien mérité!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claudialucia : je vais aller voir ça...

      Supprimer
  4. J'aurais voulu laisser un ou deux conseils livres pour ces vacances, mais voilà, je lis un peu moins ces derniers temps et ceux que je lis ne sont pas que des réussites, sinon ceux que j'ai chroniqué.
    Bonnes vacances alors !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Christw : merci, un petit mot, même sans conseil de lecture, cela suffit ;-)

      Supprimer
  5. Merci pour ton passage avant de partir en vacances et de retrouver plus de légèreté que dans ce film, qui n'a pas l'air d'enjoliver le tableau. Emmènes-tu quelque chose de Virginia Woolf avec toi ? J'ai repris son Journal d'adolescence et je suis déjà à nouveau sous le charme.
    Bonnes vacances, Margotte & bien sûr belles lectures !

    RépondreSupprimer
  6. Bonnes vacances Margotte ! sous le soleil j'espère ; en tout cas, recharge bien les batteries :-)

    RépondreSupprimer
  7. Chère Margotte, très bonnes vacances à toi et je n'en doute pas : à bientôt.

    RépondreSupprimer
  8. Bonnes vacances margotte je t'embrasse, à bientôt!

    RépondreSupprimer