dimanche 10 septembre 2017

Je voyage seule de Samuel Bjørk


   Pour une fois, je suis d’accord avec une citation hyperbolique d’une quatrième de couverture. « Le nouveau phénomène de la littérature scandinave policière ! » s’extasie un journaliste de L’Éveil normand. Et il faut reconnaître que pour un premier roman, c’est un coup de maître. Il peut rivaliser sans problème avec ses concurrents pourtant nombreux…

L’histoire

Une fillette est retrouvée assassinée. Elle a été pendue à un arbre avec une corde à sauter et porte autour du cou une pochette avec un message - comme celle que promènent les enfants seuls dans les avions – qui annonce : « Je voyage seule ». Plus étrange, elle porte des habits totalement désuets qui paraissent tout droit sortis d’un conte où évoluent des princes, des princesses, mais aussi de vilains ogres ! Ce crime odieux va mettre la Norvège en émoi, d’autant plus qu’il va vite être suivi par d’autres meurtres du même genre. 
 

Trois bonnes raisons pour le lire


  • Les personnages. Je me suis attachée immédiatement aux personnages qui composent l’équipe policière. Il y a Holger Munch, policier bourru comme je les aime. Son ancienne collègue, Mia Kruger, trimbale des casseroles et une histoire compliquée mais intéressante. Munch l’a sortie de l’île d’Hitra où elle était partie panser ses plaies. Ce sont surtout ces deux-là qui occupent le devant de la scène dans ce premier opus mais l’on devine de Gabriel, le hacker asocial, présente un potentiel qui ne manquera pas d’être développé dans les histoires à venir.
  • Le dynamisme narratif. On ne s’ennuie pas et sans parler de page turner, on est happé à la fois par l’enquête et par le passif des personnages principaux que l’on prend plaisir à découvrir. Il y a bien quelques poncifs du polar mais j’ai envie de dire que cela fait un peu partie du jeu et qu’ici, ils permettent de mieux s’installer  dans le genre…
  • Les milieux décrits. J’ai trouvé l’utilisation de la religion originale. Apparaît en effet dans ce premier volume une secte. Mais l’on navigue aussi du côté des maisons de retraite et l’auteur fait assez bien passer le désarroi qui règne parfois dans ce genre de « maison ».

  L’auteur, de son vrai nom Frode Sander Øien, a écrit deux autres romans. Il a de nombreuses cordes à son arc puisqu’il est également dramaturge, peintre, chanteur et compositeur. Le Hibou, son deuxième polar, est sorti en grand format en 2016, et un troisième opus vient de sortir en traduction anglaise seulement. J’attends donc avec impatience la version poche de la deuxième enquête du duo Mia-Holger ! Avec un peu de chance, cela sera pour cet été (billet rédigé avant l'été, et hélas, j'attends toujours la sortie en poche...).


https://bruitdespages.blogspot.fr/2017/07/challenge-litterature-nordique.html

23 commentaires:

  1. J'avais déjà vu chroniqué et repéré cet auteur sur le blog d Lewerentz. Il me tente toujours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Maggie : laisse-toi tenter, il est très agréable à lire !

      Supprimer
  2. Que de tentations avec ces auteurs de polars nordiques ! J'ai emprunté un Rivages à la bibli (ne me demande pas le nom de l'auteur, je ne l'ai pas sous la main et il est compliqué !) ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne : ne m'en parle pas ! j'ai encore craqué pour l'un d'entre eux... justement publié chez Rivage. Il s'agit de Theodor Kallifatides, peut-être celui que tu as emprunté ?

      Supprimer
  3. Je l'avais repéré il y a un moment en librairie mais pas encore sauté le pas. Je suis étonnée de ne pas avoir vu passer plus d'avis, le bandeau était prometteur. Le titre me tentait bien en tout cas, le résumé aussi, ton billet en rajoute une couche, je le resouligne dans ma LAL !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @A_girl_from_earth : côté LAL, avec les auteurs de polars du Nord, cela peut devenir très dangereux ;-)

      Supprimer
  4. je l'ai lu rapidement sans qu'il me frappe plus que ça mais j'ai du mal maintenant avec les polars, j'en ai trop lu je crois

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Dominique : ce n'est pas un chef d’œuvre non plus ;-) Et puis,on peut avoir des périodes moins enthousiastes avec les polars... En ce moment, je suis plutôt dans une période euphorique avec ce genre. Il faut dire que les circonstances font que j'ai plus de mal avec les livres plus "denses". De plus, avec le challenge, cela se marie très bien.
      Les miracles de la littérature, on peut toujours trouver ce qu'il faut en fonction des besoins et du moment ;-)

      Supprimer
  5. Je n'en ai pas entendu parler de ce polar ; je le note, mais j'attendrai le poche. La bibliothèque ne l'a pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Aifelle : il finira bien par arriver à la biblio ! Je ne peux te proposer de te l'envoyer, on me l'a prêté ;-)

      Supprimer
  6. Mais que fait l'éditeur qui n'a toujours pas sorti le roman en poche ?

    RépondreSupprimer
  7. Moi aussi je suis convaincue par tes trois raisons ! Et s'il ne pleuvait pas autant cet après midi, je serais déjà en route pour la librairie. J'ai noté pas mal de polars chez toi et je n'ai jamais été déçue, comme toi, quelques poncifs ne me gênent pas, c'est la loi du genre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Athalie : contente de savoir que mes conseils ont été bien accueillis ;-) Pfff... me parle pas de la pluie, ce temps de Toussaint en septembre me tue ! Bonne soirée quand même, avec un bon polar :-)

      Supprimer
  8. Oui, il a l'air pas mal et réussi !
    Et dire que nous, dans le sud, on aimerait avoir un peu plus de pluie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Claudialucia : oui, une belle réussite et j'ai hâte de lire le 2e opus.
      Côté pluie, crois-moi, tu n'as pas envie de voir ce qui tombe ici... C'est la Toussaint en septembre :-( Enfin, c'est un temps parfait pour lire des polars du Nord !

      Supprimer
  9. Tiens, tiens, ça titille ma curiosité !! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @FondantGrignote : eh eh ! c'est fait pour ;-)

      Supprimer
  10. Merci pour l'argumentation (3 bonnes raisons), elle fait mouche, c'est noté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Christw : peut-être irai-je lire un billet sur ce polar chez vous alors ?

      Supprimer
  11. N'as-tu pas honte? Tu devrais ou alors viens voir ma PAL ! Tu as de la chance que je t'aime bien... :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Violette : si cela peut te rassurer, ma PAL est vraiment grasse cette année... Et le pire, c'est que je n'ai même pas honte, j'adore donner envie de lire les polars du Nord ;-) Je me suis encore retenue ce matin en librairie pour ne pas en acheter un nouveau. Heureusement, en ce moment, la mise en cartons me calme de ce côté-là !

      Supprimer
  12. Je ne suis pas très policier dans la lecture, mais là, avec la belle description que vous faites, je dois que je suis tenté vraiment de lire ce roman. Merci Margotte. Votre blog est bien aéré et riche.

    RépondreSupprimer