mardi 1 mai 2012

Le 1er mai, fais ce qui te plaît !

Aujourd'hui, c'est la fête du travail. Vous pouvez remarquer que je n'ai pas collé au substantif "travail" un quelconque adjectif qualificatif qui viendrait donner à ce mot une couleur toute particulière ou pire, une connotation tendancieuse... De plus, je résiste volontairement (mais difficilement) à l'envie de m'étendre sur un sujet qui donne à mes doigts une furieuse envie  de courir sur le clavier. Ce blog étant dédié avant tout à la littérature, je vous invite en revanche à lire l'excellent article d'Annie Ernaux intitulé "1er Mai, alerte à l'imposture". Bonne lecture, bon repos et bon courage pour ceux qui travaillent !
Annie Ernaux
Pour celles et ceux qui voudraient en savoir plus sur l'origine de l'engagement de l'écrivaine, vous pouvez lire aussi cette interview de l'écrivaine par le Nouvel Observateur (vous y trouverez aussi sa bibliographie).

22 commentaires:

  1. merci Margotte!
    bon premier mai à toi aussi (et je comprends ton énervement, chez nous aussi la droite-très-à-droite veut récupérer le premier mai)
    et maintenant je vais lire l'article d'Annie Ernaux (merci pour le lien!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Adrienne : ah ? vous aussi ? pauvre Europe... En ce qui concerne Annie Ernaux, l'article est vraiment bien ! Déjà, j'aimais bien cette écrivaine, mais là, la voilà placée en haut de mon trio de tête :-))

      Supprimer
  2. merci Margotte, bonne journée à toi aussi;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Aline : merci pour ta visite et @ bientôt

      Supprimer
  3. Merci pour ce billet du 1er mai ! Moi aussi j'ai été très touché par son article paru dans le Monde concernant le 1er mai. Il se trouve que je suis entrain de la lire en ce moment avec Journal du dehors. Je pense que je vais m'offrir "Ecrire la vie" .

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Malice : j'ai vraiment aimé son Journal du dehors. J'ai lu au même moment "L'écriture au couteau", réédité en Folio à l'occasion de la sortie d'Ecrire la vie que j'ai bien envie de m'offrir aussi... Bon 1er mai ;-)

      Supprimer
  4. Annie Ernaux: une très grande que j'aime lire! Bon premier mai, Margotte

    RépondreSupprimer
  5. Et tu connais désormais mon proverbe : "en Mai fais ce qu'il te plait, mais avant, VA VOTER !"
    des bises !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Za : bientôt bientôt le vote... en attendant, bonne journée :-))

      Supprimer
  6. J'aime beaucoup ce dessin... La récupération politique du premier mai m'exaspère au plus haut point !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Elisabeth : et moi donc ! Il y en a un autre qui a fait dans ce genre de récup. aujourd'hui... c'est Poutine :-(( J'ai entendu ce matin un reportage à la radio à ce propos...

      Supprimer
  7. Son texte est remarquable et tellement juste. Il me fait penser à un "coup de gueule" qu'avait poussé Anne-Marie Garat au début du quinquennat. Je vais me l'imprimer pour le garder sous la main.

    RépondreSupprimer
  8. @Aifelle : ah ? je n'ai pas lu le texte d'Anne-Marie Garat du début du quinquennat. C'est bien dommage car j'aime bien cette écrivaine. Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
  9. Son texte de 2008 est toujours visible, directement sur son site à la rubrique "chroniques"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Aifelle : super ! je vais aller lire ça...

      Supprimer
  10. Voilà je me suis offert Ecrire la vie j'adore les éditions Quarto ;-) l'année 2012 sera peut-être l'année Annie Ernaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Malice : voilà qui me fait bien envie ;-) Bonne journée !

      Supprimer
  11. Très intéressant, du coup je trouve Annie Ernaux bien plus attirante (je n'ai jamais ressenti le besoin de la lire pour l'instant) !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @L'or : et bien voilà une oeuvre qui te reste à découvrir ! Tu as de la chance ;-) Bonne journée à toi

      Supprimer
  12. Le cri de colère d'Annie Ernaux est courageux mais tellement vrai ! Merci Margotte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Enitram : mais de rien ;-) bon we à toi !

      Supprimer