samedi 17 août 2013

Les hommes sirènes de Fabienne Juhel

   J’ai suivi cet été les chemins buissonniers de la lecture. Au gré du vent, je me suis laissée bercée par le hasard… qui a apporté son lot de belles surprises. Ainsi, après avoir lu L’angle du renard (désolée, je n’ai pas rédigé de billet mais vous pouvez en trouver un chez Anne qui correspond tout à fait à mon avis), j’ai profité du temps disponible pour continuer ma découverte des romans de Fabienne Juhel avec Les bois dormants puis Les hommes sirènes. Me reste à lire La verticale de la lune, Les oubliés de la lande et une enquête de Léo Tanguy pour avoir fait le tour d’une œuvre en devenir, à l’écriture sorcière comme je les aime.
Les hommes sirènes nous conte (le mot prend ici tout son sens) l’histoire d’Antoine, un homme qui décide un jour de laisser clés, femme et enfant pour partir sur les routes qui mènent vers des temps meilleurs. Adopté à deux ans par un couple de rescapés des camps de la mort, il est lesté des brumes du Mal qui hantent les survivants de cette période de haute barbarie. L’homme porte donc un fardeau dans lequel se mêlent ses origines, son enfance et un lourd secret. Sa volonté de s’en libérer le mènera de St Malo aux Saintes-Marie-de-la Mer, en passant par la Normandie. Il rencontrera le long des chemins de son périple des femmes qui le guideront vers la redécouverte de lui-même.
Un très beau roman d’initiation où l’on retrouve une écriture très poétique, parsemée de fulgurances colorées. Les images, teintée d’enfance et de l’univers des contes, laissent une empreinte de pas d’ogre. On y fait l’amour « comme on construit une cabane » et les femmes se transforment en fée ou en sorcière magnifique. Fabienne Juhel sait faire bruire la langue du revers du monde et laisse à voir les dessous des chemins. Pour cela, j’attends avec grande impatience son prochain roman que je rangerai en terre d’imaginaire, entre Le Livre des Nuits de Sylvie Germain et... Le domaine des murmures de Carole Martinez.

16 commentaires:

  1. Un livre enchanteur si j'ai bien compris !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Christie : au niveau de l'écriture, oui, tout à fait. En revanche, au niveau du contenu, c'est à la fois très noir et positif. Vraiment un roman à découvrir !

      Supprimer
  2. Rhooo mmais que tu me donnes envie de lire ce livre ! "Fabienne Juhel sait faire bruire la lange du revers du monde et laisse à voir les dessous des chemins." On a envie de s'y embarquer, avec une si belle phrase !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne : merci ;-) Et c'est vrai que dès que l'on commence un de ses livres, on embarque tout de suite...

      Supprimer
  3. Je n'ai lu que "A l'angle du renard" que j'avais beaucoup aimé, tant au niveau du contemu que de l'histoire, (la Bretagne profonde et les fées, ça me cause dans l'oreille) et puis tu conclus ta note en faisant référence à un de mes livres préférés, "Du domaine des murmures" ... dès le début de ton texte, j'y pensais, alors forcément, je vais continuer la découverte de cette auteure, "Les oubliés de la lande" me tentait bien, en attendant la sortie du titre que tu présentes en poche, sinon, tu dirais lequel dans ceux que tu as lus ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Athalie : mon préféré, c'est "A l'angle du renard", presque à égalité avec celui que je présente dans ce billet. Ensuite, "Les bois dormants", très onirique. Les autres, il me reste à les lire ;-)

      Supprimer
  4. Je note, je note, malgré le début de l'histoire....
    Bon retour parmi nous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Enitram : il te plaira, j'en suis sûre !

      Supprimer
  5. tu as su me convaincre, voire me charmer ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Violette : oui, laisse toi charmer, ce livre en vaut la peine ;-)

      Supprimer
  6. Une écriture qui a l'air très belle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alex : tout à fait, et par les temps qui courent, cela vaut la peine de le signaler (je viens de jeter un coup d'oeil sur le dernier Nothomb alors forcément... J'ai rarement lu quelque chose d'aussi mal écrit !!!).

      Supprimer
  7. J'aime les livres de Fabienne Juhel pour l'écriture poétique et les atmosphères mystérieuses, j'aime l'auteure, que j'ai rencontrée pour sa verve et sa pétulance, mais que je fus déçue par les incohérences, l'inabouti de "Les oubliés de la lande"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Fransoaz : ah :-( Moi qui voulait absolument découvrir ce titre ! Je vais donc commencer par "La verticale de la lune"... en attendant un prochain titre !

      Supprimer
  8. Je n'ai toujours pas lu cette auteure pourtant j'avais noté ce titre à sa sortie...!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Noukette : il te faut la découvrir, vraiment, ça vaut le coup !

      Supprimer