mardi 19 juin 2012

Prometheus de Ridley Scott (2)


Comme de nombreuses critiques, je suis partagée concernant ce film dont peut-être j'attendais trop puisque je connais un peu (vous l'avez lu hier) la saga "Alien"... Ce film, censé être une préquelle d'Alien, a finalement évolué pour se transformer en vision plus globale de l'origine de l'humanité (rien que ça...).

L'histoire (variantes : Les racines du mal ou De l'origine de la bêbête)
En 2089, une équipe de scientifiques découvre une grotte avec d'étranges peintures datant du paléolithique. En effet, sur les parois de l'antre écossaise on peut voir un étrange personnage, une sorte de géant aux mains étrangement longues. Deux ans plus tard, voilà cette équipe dans un vaisseau spatial qui trace vers les confins de l'espace, comme quoi traquer le pictogramme peut mener loin... Le Prometheus les emmène sur la planète LV-223 qui serait celle qu'indiquent les mystérieux signes accompagnant certaines peintures rupestres.

J'ai aimé en trois points :

- Le côté grand spectacle. J'ai testé la 3D avec ce film et il faut avouer que les scènes d'extérieur sont particulièrement impressionnantes. Ainsi, l'ouverture du film nous plonge tout de suite dans le bain... Ensuite, la découverte du vaisseau sur LV-223 ou la scène de la tempête sont impressionnantes, tout comme les scènes d'atterrissage des vaisseaux.

Scène d'ouverture du film
- Retrouver l'univers d'Alien, le huitième passager et m'amuser à trouver toutes les références parsemées dans ce film. Ainsi, certaines scènes s'emboîtent très exactement sur le premier film et l'on peut ainsi comprendre comment le pilote extra-terrestre que l'on découvre avec effroi dans le premier opus en est arrivé là.


- Retrouver l'univers de Giger encore très présent dans ce dernier épisode. Et dans le registre "je retrouve mon univers familier", ce qui est bien dans ce film, c'est que les familiers des séries ne seront pas dépaysés car... Luther (Idriss Elba) dirige le vaisseau Prometheus, alors que Sean Harris qui s'illustre dans les Borgia, se trouve ici comme scientifique (un géologue), mais tatoué comme un chef de gang.

Sean Harris

Je n'ai pas aimé en trois points :

- L'abondance d'effets spéciaux. Trop d'effets tue l'effet... et à force de se concentrer sur les différents personnages qui, en 3D, envahissent l'écran et même en sortent pour se diriger vers nos pauvres mirettes qui n'en demandaient pas tant, on en oublie l'histoire. Alors certes, on en prend plein les oreilles et plein les yeux pendant la tempête qui ressemble aux débuts de l'apocalypse, mais après ? Oui, tout cela est parfaitement lisse, clair et parfaitement bien dessiné sur l'écran... mais cela m'évoque la différence entre le froid de l'acier et la douceur du papier. Il manque le grain, vous savez, le petit grésillement du vinyl qui rendait la musique plus vivante...


- Les trous dans le scénario. Il y a de nombreuses incohérences dans le film. Alors certes, le réalisateur a vu grand, il n'a cessé de le dire partout, mais il semblerait qu'il en ait oublié de peaufiner son scénar... Je vous invite d'ailleurs à lire cet article fort drôle à propos du film, ICI... Truffer le film de références à la saga ne suffit pas à faire du neuf, et encore moins à créer un univers cohérent.

Elisabeth
Ellen Ripley
 - Le mysticisme à deux balles. Ellen Ripley était une héroïne aux abdos d'acier, sans foi, mais avec de solides valeurs morales. Elle l'a montré dans le deuxième opus dans son comportement avec la petit Newt. La nouvelle héroïne tout droit sortie de Millénium (qui porte ici le nom d'Elisabeth...), a également des abdos d'acier mais aussi une croix autour du cou. Elle y tient au point de lancer une droite au premier qui tente de lui arracher. Qu'on se le tienne pour dit. C'est qu'elle tient cet objet de son père, mort dans des circonstances mystérieuses, en Inde en plus, haut lieu de la spiritualité pour occidentaux en mal de religiosité mal digérée. Alors, si elle ne brandit pas encore la croix à la face des aliens dans cet épisode, je pense que cela sera pour le deuxième de cette nouvelle série (qui devrait en compter trois). Enfin, toutes les explications pseudo scientifico-religieuses sont aussi fumeuses que peu crédibles. La scène où s'affichent les différentes oeuvres d'art censées détenir toutes le même message en direction des étoiles... s'avère affligeante. Tout d'abord par son côté prévisible, sans parler de son côté pompé sur Starwars (ben oui, on connaît ses classiques). Hélas, il n'y a pas Obi one kenoby et encore moins d'affrontement du mal contre le bien, non, juste un mélange peu digeste finalement d'un repas dont on a déjà bien profité dans les épisodes précédents...
Conclusion : bof ! Je crois que je vais revoir la série de La guerre des étoiles !



14 commentaires:

  1. Monsier ( qui est très films de ce genre) a aimé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Clara : ah, cela me fait penser au fait que j'étais la seule femme dans la salle ! Bonne journée à toi

      Supprimer
  2. Je ne suis pas sûre que cela soit pour moi... Je ne suis pas une grande fan d'effets spéciaux ! (Rien à voir : contente de te revoir Margotte :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Elisabeth : si tu n'aimes pas trop les effets spéciaux, en effet, ce film n'est pas pour toi !!! Contente d'être de retour sur la toile... merci pour ta visite ;-)

      Supprimer
  3. Je le verrai donc si j'ai l'occasion en dvd !!! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Maggie : il peut attendre... et je ne suis pas la seule de cet avis d'après ce que j'entends autour de moi ! En plus, le prix de la place en 3D est prohibitif...

      Supprimer
  4. vu hier soir !
    partagée aussi !
    j'en reparle bientôt

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Lystig : ah ? j'ai hâte d'avoir ton avis !

      Supprimer
  5. J'ai très envie de le voir; ton billet me dit d'y aller sans attentes particulières.. c'est bien! cela m'évitera la semi-déception rencontrée avec Blanche neige et le chasseur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Choupynette : si tu y vas dans cet état d'esprit, tu passeras sans doute un moment agréable car le côté "grand spectacle" fait que le temps passe vite...

      Supprimer
  6. Ah ben zut, j'avais très envie de le voir... Je pense que je tenterais quand même, mais je pense qu'il attendra une sortie DVD, comme d'hab. Pourtant l'extrait (que j'ai déjà regardé maintes fois :0) a l'air prometeur (tiens, ça rime avec le titre :0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @L'or : je pense que j'attendais trop de ce réalisateur... Si tu vas le voir au ciné, viens me donner ton avis ;-)

      Supprimer
  7. Bonjour Margotte, je suis assez d'accord avec ton analyse. Le message du film : "Qui sommes-nous, d'où venons-nous" aurait pu nous être épargné surtout que dans Alien, il n'est fait mention de rien de cet ordre. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Dasola : oui, cette évolution pseudo mystique ne rend pas du tout le film plus intéressant, mais au contraire plus plombant je trouve... Bon we à toi !

      Supprimer