jeudi 4 avril 2013

Un endroit où se cacher de Joyce Carol Oates


Oh comme je suis faible... alors que je devrais être en train de travailler avec acharnement sur un programme de concours, me voilà en train d'écrire un billet pour mon blog ! Vous le lirez avec un certain décalage mais je ne peux m'empêcher de vous parler de ce livre alors que je viens tout juste de le refermer... Encore une autre faiblesse : je viens de dévorer ce roman très attachant au lieu de lire la pile qui m'attend qui se compose de bien autre chose que de littérature jeunesse. Pffffffff.........
Cet excellent opus de Joyce Carol Oates nous raconte la difficile reconstruction d'une adolescente, Jenna Abbott. Avant, elle était une fille "normale". Puis, il y a eu l'accident où elle a perdu sa mère. Alors qu'elles traversaient un pont de cinq kilomètres, la conductrice a soudain perdu le contrôle du véhicule, puis percuté la rambarde du pont où elle s'est encastrée. Seule Jenna en sort vivante. Après une longue période de convalescence où elle évolue "dans le bleu" à cause des antalgiques, elle sort affronter le deuil de sa mère et la vie quotidienne, hébergée par sa tante. De bien nombreuses étapes vont jalonner son parcours pour se raccrocher à la vie.
Une fois la première page lue (il est des livres qu'il ne faut pas ouvrir...), je suis restée rivée sur ce roman comme le bernique sur son rocher breton. Elle est comme ça Joyce ! Mais pourquoi donc ? Parce ce qu'elle sait camper des personnages comme personne, parce ce que son intrigue est rondement menée, parfois à la limite du polar (on se demande longtemps comment s'est passé l'accident et s'il n'a pas été provoqué par quelqu'un), parce qu'elle évoque à merveille la valse hésitation de l'adolescence. Lisez ce livre ou offrez-le, ou les deux !

22 commentaires:

  1. Il est carrément poignant, ce livre ! Ravie de ce petit clin d'oeil qui nous montre que tu n'as rien perdu de ton enthousiasme !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne : et pour moi, ravie de revenir sur la toile avec vous :-) C'est l'avantage des "pauses", on revient avec entrain...

      Supprimer
  2. j'aime bien l'image du bernique sur son rocher Breton, c'est très mignon et ça dit bien ! :) je note ce livre comme étant un bon, du coup je vais peut être l'emporter pour me tenir compagnie en voyage . amitié !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Bobinette : cela sera un bon compagnon ! Bon voyage alors ;-)

      Supprimer
  3. Bon retour ici !!!
    Un livre aimé pour nous faire un petit coucou, on s'en doutait !! Et pas n'importe quelle auteure !!!
    Un moment de détente avant la grande ligne droite, bon courage !
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Enitram : contente de vous retrouver :-)

      Supprimer
  4. alors, dis-nous, c'est le printemps et les oraux?
    tu reviens avec les hirondelles?
    :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Adrienne : hum, je reviens plutôt avec la pluie, ici, il tombe des litres ! Quant aux oraux, c'est raté... voilà ce qui arrive quand on lit Joyce Carol Oates au lieu de se concentrer sur le reste ;-)

      Supprimer
  5. Je le note, je ne connais pas cette écrivain, mais j'en entends beaucoup de bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Galéa : le problème avec elle, c'est que lorsque l'on a commencé et que l'on adhère, cela devient vite addictif... Je suis en train de dévorer son journal, j'espère bien vous faire un beau billet à son propos ;-)

      Supprimer
  6. Réponses
    1. @Za : tu peux, j'ai dévoré ça en un rien de temps !

      Supprimer
  7. Lor des chambres7 avril 2013 à 15:27

    Tu sais, parfois c'est important aussi de savoir se détendre pour pouvoir bien travailler !! Je me rappelle que ce titre là avait été beaucoup aimé... pour ma part je ne l'ai pas encore lu (comme beaucoup d'autres hélas :0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @L'or : humhum, subtile alchimie entre le travail et le repos. C'est souvent la clé de la réussite ;-) Bon dimanche à toi !

      Supprimer
  8. Comme ça fait plaisir ce petit billet! Je n'ai lu qu'un livre de cette auteure : fille noire, fille blanche, qui ne m'avait pas complètement convaincue... mais j'y reviendrais avec le livre dont tu parles peut-être.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nadael : je n'ai pas lu le roman dont tu parles mais j'ai terminé ce we le Journal de cette écrivaine : vraiment très très bien. Un petit billet pour vous en parler sera nécessaire ;-)

      Supprimer
  9. Ton billet ravive férocement mon envie de le lire. Voilà bien longtemps qu'il est dans ma PAL.
    Merci pour ta participation au challenge.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @George : voilà un livre que tu peux sortir de ta PAL avec joie ! TROP BIEN ;-)

      Supprimer