mercredi 2 juillet 2014

La Parure et autres nouvelles réalistes de Guy de Maupassant



Librio nous propose, dans ce recueil, neuf nouvelles réalistes de Maupassant, pour la plupart très connues. La Parure, qui donne son titre au recueil, nous conte l’histoire de Mathilde Loisel, jeune femme mal mariée à un commis de ministère et qui rêve de bals et de toilettes. Un jour, son mari arrive à la maison avec une lettre. Enfin une invitation à un bal ! Mais Mathilde n’a rien à se mettre, ni toilette ni parure… alors que son mari lui propose d’utiliser des fleurs fraîches, elle s’y refuse et va emprunter à une vieille amie une parure de diamants. Elle s’achète également une robe qui lui permet de briller pendant toute la soirée qui se déroule comme un rêve. Mais le réveil est difficile car, au retour dans leur appartement de la rue des Martyrs, la parure de diamants a disparu du cou de Mathilde !
Viennent ensuite Aux champs, À cheval, Le papa de Simon, Une famille, Mon oncle Jules, Le donneur d’eau bénite (nouvelle assez étonnante par rapport à sa chute lorsque l’on fréquente régulièrement l’œuvre de Maupassant), Adieu et La rempailleuse d’une cruauté toute Maupassantienne. L’ensemble est conçu essentiellement pour servir d’appui à l’étude de la nouvelle réaliste en 4e et propose un bon choix de ce point de vue (jusqu’au tableau d’Alfred Roll en première de couverture, exploitable en histoire des arts).
Inutile de vous dire que j’ai pris grand plaisir à relire l’ensemble de ces nouvelles… mais je vois plusieurs défauts dans cette édition. Le premier : pourquoi n’avoir pas daté certaines de ces nouvelles ? On ne sait pas dans quel recueil elles ont été intégrées… Ainsi, le lecture peut penser que le livre qu’il tient entre ses mains est un recueil paru en l’état, d’autant plus qu’il n’y a pas d’introduction pour donner les renseignements en question. Alors certes, il s’agit d’une édition à petit prix, mais indiquer l’origine de la nouvelle à la fin...
Je remercie toutefois les éditions Librio pour cet envoi.

Extrait tiré de la nouvelle Adieu 

« Je l’avais rencontrée au bord de la mer, à Étretat, voici douze ans environ, un peu après la guerre. Rien de gentil comme cette plage, le matin, à l’heure des bains. Elle est petite, arrondie en fer à cheval, encadrée par ces hautes falaises blanches percées de ces trous singuliers qu’on nomme les Portes, l’une énorme, allongeant dans la mer sa jambe de géantes, l’autre en face, accroupie et ronde ; la foule des femmes se rassemble, se masse sur l’étroite langue de galets qu’elle couvre d’un éclatant jardin de toilettes claires dans ce cadre de hauts rochers. Le soleil tombe en plein sur les côtes : sur les ombrelles de toutes nuances, sur la mer d’un bleu verdâtre ; et tout cela est gai et charmant, sourit aux yeux. On va s’asseoir tout contre l’eau, et on regarde les baigneuses. Elles descendent, drapées dans un peignoir de flanelle qu’elles rejettent d’un joli mouvement en atteignant la frange d’écume des courtes vagues ; et elles entrent dans la mer, d’un petit pas rapide qu’arrête parfois un frisson de froid délicieux, une courte suffocation. »

http://bruitdespages.blogspot.fr/2011/11/challenge-maupassant.html
http://leslecturesdeleo.blogspot.fr/p/mon-challenge.html

32 commentaires:

  1. Il ne se passe pas un mois sans que je relise une nouvelle ou quelques pages de Maupassant, avec Céline ce sont mes maîtres en écriture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jeanmi : tu as choisi de bons maîtres... même si Céline, je n'accroche pas du tout. J'ai commencé au moins trois fois "Voyage au bout de la nuit" et je n'ai jamais pu aller au bout. Il y a quelque chose en moi qui résiste à Céline... Bonne journée !

      Supprimer
  2. "La parure" est d'une cruauté sans nom .. Il y a eu une bonne émission soir sur Maupassant (France-Culture) http://www.franceculture.fr/emission-carnet-nomade-dans-les-paysages-de-guy-de-maupassant-2014-06-28

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Aifelle : oh, merci pour cette référence, je vais écouter l'émission cette après-midi :-)

      Supprimer
  3. Réponses
    1. @Aifelle : bien noté ! Bonne journée à toi.

      Supprimer
  4. hé oui les élèves de France sont élevés au Maupassant et je sers aussi une dizaine de nouvelles aux miens en FLE
    (ce qui leur fait conclure qu'il y a vraiment un problème d'alcool, au pays de Maupassant, vu le nombre d'histoires où quelqu'un s'enivre ;-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Adrienne : ce n'est pas une si mauvaise nourriture... et en général, les élèves aiment bien (enfin, pour l'expérience que j'en ai). Pour le problème d'alcool, faut avouer qu'encore aujourd'hui, il y a des endroits où dans le pays de Molière et de Maupassant, ça s'enivre sévère ;-)

      Supprimer
  5. La parure, une nouvelle inoubliable (et terrible!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Keisha : oui, elle est terrible, c'est le mot !

      Supprimer
  6. C'est stupide mais je n'aime pas le format librio, je préfère les poches, plus pratiques. En ce qui concerne Maupassant, je connais toutes ces nouvelles très bien écrites !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Maggie : je les connaissais aussi et c'est drôle comme on s'habitue au support de la lecture habituelle car je relisais la Parure pour la énième fois et j'avais l'impression que le texte était différent, alors que bien sûr, ce n'était pas le cas ! Comme toi, j'aime toutes ces nouvelles...

      Supprimer
  7. Je crois avoir connu Maupassant trop jeune, pourtant je l'ai fréquenté longtemps mais j'en garde encore le goute de ce que tu appelles "la cruauté maupassantienne"...Je suis comme Maggie, le format des librio ne me convient pas tellement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Galéa : j'aime assez moi, le format Librio, et j'aime encore plus quand ils m'envoient des livres ;-)

      Supprimer
  8. J'ai toujours plaisir à relire Maupassant !

    RépondreSupprimer
  9. Maupassant est l'un des rares auteur de nouvelles que j'apprécie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alex : pour moi, ce n'est pas le seul, mais j'avoue que c'est un maître en la matière !

      Supprimer
  10. "La Parure" est une nouvelle que je n'ai pas oublié ! :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @LeSalonDesLettres : il est vrai qu'elle est glaçante... et assez inoubliable...

      Supprimer
  11. La Parure est dans le Horla dans mon souvenir. Mais je suis comme toi, je n'aime pas trop ces recueils factices, sauf si la provenance des textes et les raisons du choix de l'éditeur sont clairement indiquées. C'est le cas d'un recueil de nouvelles de Maupassant lu aux éditions falaises qui a choisi de rassembler les nouvelles par thème : les paysans normands, le rivage normand, la Méditerranée, alors que les recueils constitués par Maupassant sont au contraire plus variés. Cela a complètement changé ma façon de les lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nathalie : on est bien d'accord, et c'est bien ce que je reproche à l'éditeur, de n'avoir pas indiqué grand chose... Bon we !

      Supprimer
  12. Tu me donnes envie de relire quelques nouvelles de Maupassant (un auteur que j'appréciais beaucoup autrefois, mais que j'ai délaissé ces dernières années).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Miss Léo : je lis et relis Maupassant sans jamais m'en lasser...

      Supprimer
  13. Neuf nouvelles (courtes alors ?) dans un petit volume Librio ?
    Ces collections économiques ne sont pas toujours très bien documentées. Vous en reprochez l'absence de datation, je trouve en effet que trop peu d'éditeurs soignent aujourd'hui la présentation documentaire d'un livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Christw : oui, neuf nouvelles dont La Parure qui est la plus longue. L'absence de présentation est d'autant plus gênante ici que l'édition s'adresse franchement à un public scolaire.... j'ai été vraiment surprise par l'absence en question :-(

      Supprimer
  14. Ah les nouvelles de Maupassant, un délice de beauté et de cynisme... et tu as raison, on ne se lasse jamais de Maupassant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nadael : il supporte également sans problème les relectures, la beauté y apparaît souvent encore plus (et le cynisme aussi...).

      Supprimer
  15. pouvez vous me conseiller une nouvelle réaliste de Maupassant ? je voudrais votre avis

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour, vous pouvez prendre "La Parure" justement, la nouvelle qui donne le titre de ce recueil. Mais il y a aussi "Aux champs" ou "Coco" ou "Pierrot". Bonne lecture !

      Supprimer
  16. Vous avez oublié la nouvelle "Le Parapluie", ajoutez le ce serait mieux je pense !!! ♥♥

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anonyme : mais cette nouvelle ne figure pas dans ce recueil...

      Supprimer