mercredi 27 août 2014

Rentrée littéraire 2014 - La peau de l'ours de Joy Sorman

Il était une fois un pays étrange dans lequel les hommes passaient des pactes avec les ours. Depuis la nuit des temps, il avait été décidé dans le hameau que la paix régnerait entre les espèces. Les ours ne tuaient personne et la chasse était oubliée. Pourtant, le pacte fut rompu plusieurs fois et un jour, un ours enleva une jeune fille. Elle disparut durant trois ans et à son retour se pendait à ses jambes un enfant mi-homme mi-bête.
Cet enfant deviendra ours, et c’est son histoire qui nous est contée ici. Elle se déroule du point de vue de l’animal qui va connaître bien des aventures. Tout d’abord vendu à un montreur d’ours, il se retrouve ensuite avec un propriétaire qui participe à des combats d’animaux. Après avoir traversé l’océan, il travaille pour un cirque avant de finir dans un zoo. Durant ce parcours qui pourrait être initiatique, sa part animale se développera, le contact avec les humains ne faisant qu’éteindre ce qui lui restait de ses gênes de l’espèce des bêtes « pensantes ». 
J’ai lu ce court roman (157 pages) avec l’enthousiasme des découvertes type « coup de cœur ». L’atmosphère baigne dans l’indétermination du conte. Jamais vous ne saurez où se déroule l’histoire, encore moins quand. On y rencontre des nains, des hommes serpents et des femmes qui aiment d’amour les ursidés. La fantaisie se marie ici à une violence extrême plus souvent exercée par les hommes que par les animaux qui d’ailleurs se méfie de cet être cruel autant qu’imprévisible. Le plaisir de la lecture se double donc de la réflexion sur la part d’animalité de chacun. 
J’ai été totalement séduite par la présence de tous ces êtres qui m’ont souvent fait penser au film Freaks de Tod Browning. Dans notre société où tout doit être normé, et l’apparence plus que tout, rencontrer grâce à la fiction ces êtres que l’on cache aujourd’hui dans des centres dits « spécialisés » rend finalement plus humain et rassure sur le sort de notre espèce. Rien ne me réjouit plus que la diversité, elle éclate ici avec une forme de joie salutaire. La description de la perception animale sur le monde humain, troublante, nous fait presque basculer dans l’inquiétante étrangeté. On se surprend à envisager son animal domestique avec un autre œil… et on se dit que la rentrée littéraire a du bon…
Je ne connaissais pas Joy Sorman, je compte bien lire maintenant Comme une bête, paru en 2013, qui a obtenu le prix François Mauriac de l’Académie française. Et pour ceux qui comme moi ont un faible pour les ursidés, lisez l’excellent livre de Michel Pastoureau (billet ici).

Extrait (incipit)

Un pacte avait été conclu entre l’ours et les villageois. 
Un accord si ancien que son origine se perdait, qu’il semblait avoir été passé pour l’éternité, sédimenté à jamais dans la roche de la grotte : la paix régnerait entre l’ours et les habitants du hameau aussi longtemps que la bête n’approcherait pas les enfants. Les hommes s’engageaient à ne chasser aucun ours tant que celui-ci se tiendrait à bonne distance. 
L’histoire rapporte qu’une fois seulement un animal rompit le pacte – et sa punition, exemplaire, édifia tous les prédateurs des forêts et montagnes alentour.

http://delivrer-des-livres.fr/challenge-rentree-litteraire-2014/   

Vous pouvez écouter Joy Sorman qui parle de son livre ICI. Elle y évoque d'ailleurs l'excellent livre de Michel Pastoureau... Et pour répondre à la fin de l'interview de l'écrivaine : oui, il existe vraiment pour le lecteur, ce personnage, et il reste en mémoire, ce qui n'est pas le cas de tous les personnages de fiction...

La première pépite de l'année !

37 commentaires:

  1. je crois que ça me ferait trop mal, de lire les atrocités commises par les humains à l'encontre des animaux...
    (l'Adrienne est décidément une petite nature!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Adrienne : je te rassure, c'est bien moins "gore" que certains polars ou des humains s'en prennent à d'autres humains :-(

      Supprimer
  2. Malgré ton enthousiasme, ça ne me tente pas trop

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Maggie : il faut aimer les fables et les contes, et aussi les histoires d'animaux ! Bonne journée à toi.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. @Keisha : oui, étrange et beau, comme j'aime ;-)

      Supprimer
  4. Un beau comte-rendu complet qui donne envie de s'évader dans ce conte. L'interview de l'auteure achève de me convaincre : j'espère le trouver rapidement ici.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Christw : merci ! Il s'agit bien d'évasion dans le conte... si on entre dans son univers, on est happé par l'histoire.

      Supprimer
  5. pas complètement certaine d'être attirée par le genre "conte" mais tu en parles très bien

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Dominique : merci :-) Je pense pourtant que ce livre pourrait te plaire.

      Supprimer
  6. Moi qui aime tant les contes, ce roman me tente beaucoup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nadael : autant je ne suis pas totalement sûre que ce livre puisse plaire à Dominique, autant pour toi, je n'ai pas de doute. J'espère lire un billet chez toi alors ;-)

      Supprimer
  7. Pourquoi pas ! Ton billet nous parle si bien de ce conte-roman !
    Bonne journée !...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Enitram : merci ;-) Bonne journée à toi aussi.

      Supprimer
  8. Je ne sais pas si je suis prête à me laisser embarquer dans une histoire aussi étrange .. à voir. Je l'ai entendue ces jours-ci, mais pas à la même émission.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Aifelle : si tu veux la voir aussi avant de t'embarquer, elle va passer le 4 septembre chez Busnel, sur La Cinq avec, devine qui..... : l'Amélie ;-)

      Supprimer
  9. Un personnage qui reste en mémoire ? C'est rare, en effet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alex : oui et pour moi, c'est un gage de qualité !

      Supprimer
  10. J'ai lu "Comme une bête" et j'avais beaucoup aimé. Joy Sorman a su me surprendre, elle sait choisir des sujets originaux apparemment et surtout j'ai adoré son style ! Je compte lire celui dont tu parles aussi et avec ce que tu en dis, ça devient même une urgence ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Aaliz : comme tu as dû le lire, je n'ai pas encore lu les autres mais si tu aimes cet auteur, ce livre devrait te plaire ! Bon dimanche :-)

      Supprimer
  11. Je ne suis pas du tout attirée par ce livre (les histoires d'animaux ne m'intéressent pas) mais j'ai sans doute tort. Comme il est très court, je tenterai peut-être si je le trouve à la BM.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sylire : il sortira sans doute aussi en poche car certains de ces autres livres ont une édition en petit format...

      Supprimer
  12. Je n'ai jamais été tentée par cette auteur. Ses thèmes, autour de l'animalité, ne me parlent pas. Mais cette atmosphère de conte, ta référence à Freaks éveillent mon intérêt...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sandrine : si tu as aimé le film de Tod Browning, ce livre est pour toi !

      Supprimer
  13. Pas encore lu ce livre (dans ma PAL) mais j'ai adoré Comme une bête!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Eva : tu as donc un bon moment devant toi ;-) Le prochain sur ma liste de cette auteure sera celui que tu as lu. Bonne journée.

      Supprimer
  14. Oui oui oui celui-là je veux le lire !!!!!!!! 9a donne envie d'aller s'installer au pied d'un chêne dans la forêt pour le lire ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jul : au pied d'un chêne, c'est une excellente idée !

      Supprimer
  15. Je ne suis pas attirée par ce roman mais il semble ne pas manquer d'originalité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Malika : oui, c'est un peu un ovni par rapport aux thématiques brassées dans cette rentrée littéraire ;-)

      Supprimer
  16. La forme de conte est un genre que j'affectionne énormément, un peu dérivé ici à la manière de Bilbo le hobbit ... Je pense me laisser tenter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Jul : laisse-toi tenter, si tu aimes l'univers du conte, ce livre a tout pour te plaire ! Bonne soirée :-)

      Supprimer
  17. Merci de ta participation au non challenge Margotte.
    Ecoute j'ai vu LS à LGL, et vraiment ça ne m'a pas tentée plus que ça. Bon en plus, je ne l'appréciais pas en tant que chroniqueuse littéraire Sorman donc je pars avec un a priori négatif. Mais cette histoire de gamin mi-homme mi-ours, j'ai peur de ne pas accrocher du tout, de passer complètement à côté du conte et de ne voir que l'étrange et le loufoque ...Mais tu vois peut-être que j'ai tort au fond

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Galéa : je ne la connaissais pas comme chroniqueuse littéraire, je partais donc sans a priori, et je trouve qu'elle a vraiment réussi à faire passer son conte, sans que jamais le loufoque ne l'emporte, je peux le garantir ! Je l'ai entendue ce soir à "La grande librairie" (cela donne une idée des retards du moment chez Margotte...) et j'ai été fort contente d'entendre qu'elle s'est bien inspirée des "Freaks", l'un de mes films préférés ;-)
      Bonne soirée à toi
      PS : tu as le droit de détester nos "perles" de l'année ;-)

      Supprimer
  18. Sans avoir de faible particulier pour les ursidés, j'ai lu l'ouvrage (passionnant) de Pastoureau cet été... Du coup j'ai trouvé quelques "redites" dans la Peau de l'ours, mais c'est un défaut franchement mineur pour un roman aussi troublant ! Et je ne peux que te recommander Comme une bête...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Pr Platypus : je prends le conseil avec joie car j'ai bien envie de continuer ma découverte de cette écrivaine ! Bonne soirée.

      Supprimer
  19. Merci pour cette belle découverte, il est vrai que ça a l'air tentant... Pour ma part, je ne me suis encore pas décidé de mes futures lectures, j'ai bien retenu Vasquez, Adam et Nothomb dans ma liste mais j''attends avant de me lancer. Je reviens également sur le sujet de la rentrée littéraire et je vous propose de le retrouver ici: http://christophelucius.fr/post/96527321856/rentree-litteraire-auteurs-et-lecteurs-sacrifies

    RépondreSupprimer