dimanche 16 novembre 2014

Noir sur la ville à Lamballe


Ce week-end, dans le centre des terres bretonnes, à Lamballe, se déroule le festival du polar Noir sur la Ville. Je suis allée y faire mon petit tour hier, pour retrouver les habitué(e)s de ce salon. Avant leur arrivée, cela ressemblait à cela :


Après sont arrivés les auteurs, dont les écrivains fétiches du festival (sans eux, rien ne serait plus pareil...), à savoir Jean-Bernard Pouy et Jean-Hugues Oppel par exemple, ci-dessous présents (ils se sont prêtés au jeu de la photographie avec grand naturel !) :

Jean-Hugues Oppel au centre et G. Alle à droite
Jean-Bernard Pouy
Mais il y avait aussi Maud Tabachnick, Bussi et bien d'autres (le programme est ici, si certains peuvent encore s'y rendre aujourd'hui !).  Alors bien sûr, les discussions furent sympathiques, la journée agréable malgré la pluie qui tombait à verse au retour et la moisson noire fut bonne. Elle promet quelques bons moments de lecture...


Et puisque l'on parle de polars, j'en profite pour vous conseiller l'addictif W3, Le sourire des pendus de Jérôme Camut et Nathalie Hug. Je viens de le terminer. Plus de 700 pages dévorées en une semaine environ, j'ai même trouvé le moyen de l'emporter au travail pour lire quelques chapitres en douce ! Bon dimanche à tous et toutes.


26 commentaires:

  1. ooohhh lire en douce au travail ;-)
    (ça me semble le compliment ultime pour une lecture intéressante)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Adrienne : je n'ai pas pu lire beaucoup mais pour le peu que j'ai lu, le plaisir a été multiplié par deux ;-)

      Supprimer
  2. je note ces pendus là bien entendu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Dominique : un pavé et des pendus qui méritent le détour !

      Supprimer
  3. Mince ! j'avais oublié que le festival se tenait ce week-end ! Zut ! j'aurais bien fait un coucou à Pouy et Oppel (même si je lis moins leurs œuvres depuis quelque temps), mais ces deux là sont impayables en duo. Et j'aime bien l'atmosphère de ce petit lieu. Tant pis, ce sera pour l'année prochaine. je note "Le sourire des pendus" en attendant ta note, je vais aller voir de quoi ça cause ...(lire en douce au travail, mon rêve !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Athalie : oui, c'est toujours un plaisir de les retrouver ces deux-là comme tu dis ;-) J'aime également l'atmosphère de ce festival. Il n'y a pas trop de monde, chacun est détendu et disponible et surtout, le tout est très décontracté. Tout à fait le type d'endroit que j'affectionne. Pour "Le sourire des pendus", pas sûr que je publie un billet mais tu peux y aller sans attendre ! Il a dû être pas mal chroniqué car il a eu le prix des lecteurs du Livre de poche.

      Supprimer
  4. Le genre de sortie que j'aime... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne : idem, j'ai passé une chouette journée ;-)

      Supprimer
  5. Bonsoir Margotte, il y a Alain (de la mer pour horizon) qui l'avait annoncé. Je sais que c'est un salon sympathique. Cela me plairait d'y aller un jour car j'aime le genre policier. En tout cas je note le Hug/Camut. Merci pour le partage. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Dasola : oui, il fait partie des organisateurs. Si un jour tu te décides à venir, dis-moi, on pourra aller boire un petit noir ensemble ;-) Bonne soirée à toi aussi !

      Supprimer
  6. Avez-vous déjà lu J-B Pouy ? Je ne connais pas mais entends quelques retours positifs sur Le Poulpe.
    Bonne semaine Margotte.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Christw : oui oui, j'ai lu une bonne partie de ses écrits et je lui achète régulièrement des livres à Lamballe... Le Poulpe j'aime beaucoup et suis ravie de posséder les premiers (c'est mes "collectors"). Il y a un site aux éditions Baleine si vous voulez découvrir ce personnage. Bonne semaine à vous aussi !

      Supprimer
    2. Je m'en vais découvrir cela !
      Hormis Maigret (!) je n'ai pas de série polar de prédilection, c'est peut-être l'occasion avec le Poulpe.

      Supprimer
    3. @Chritw : mais c'est très bien Maigret ! Le Poulpe, c'est un autre genre d'enquêteur ;-)

      Supprimer
  7. ce devait être une bien belle journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Line : oui, journée bien sympathique :-)

      Supprimer
  8. C'est souvent sympathique ces salons de province, nettement plus conviviaux que les salons parisiens. Je note bien sûr cette histoire de pendus. 700 pages addictives, ça ne se refuse pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Aifelle : je ne connais pas les salons parisiens, je ne peux donc pas comparer... mais à lire les billets et à voir les photographies, je pense que c'est le genre d'endroit que je veux fuir à tout prix. Une seule chose pourrait m'y attirer, des auteurs que je veux voir absolument. Mais comme ils viennent chez moi, pas besoin d'aller pratiquer le bain de foule dont je me passe franchement plutôt bien ;-)
      Enfin, il faudra quand même que j'aille un jour au salon du livre à Paris, au moins une fois pour voir (il faudra que je trouve le jour le moins fréquenté !).

      Supprimer
  9. On dirait que ce genre de journée noire donne des couleurs !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Tania : l'ambiance festive sans doute ;-)

      Supprimer
  10. Réponses
    1. @Alex : je n'ai pas prévu de rédiger un billet... mais bon, j'ai déjà eu plusieurs demandes, si je trouve le temps, je vous fais ça ;-)

      Supprimer
  11. Addictif ... Voilà qui me parle ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Cristie : avec ce polar, tu vas être servie ! Bonne semaine :-)

      Supprimer
  12. J'aime quand les blogueurs parlent avec tendresse de leur festival à eux...
    Sinon tu sais qu'il m'en faut moi pour envisager un polar, j'attends ta chronique alors ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Galéa : oui, c'est tout à fait ça, j'ai de la tendresse pour ce festival où les auteurs sont si abordables... Chacun est détendu, pas de "prise de chou" et encore moins de "moi je moi je" : à la bonne franquette ! On aime le noir, on en parle et on le fait dans une franche bonne humeur. Conclusion : vivement l'an prochain ;-)

      Supprimer