mercredi 25 janvier 2012

Hiver arctique d'Arnaldur Indridason


Vous avez peut-être remarqué que ce blog se met à l'heure hivernale ces derniers temps, challenge des quatre saisons oblige. Alors, pour continuer sur l'hiver, quoi de mieux qu'un bon polar venant du froid ? D'autant qu'avec Erlandur, notre commissaire islandais, on est jamais déçu... Ce roman, encore une fois, vient le confirmer. 
Tout commence donc au coeur de l'hiver arctique, alors que la nuit est devenue omniprésente et que le sol est gelé en permanence. C'est par un temps comme on en fait pas ici qu'un petit garçon d'une dizaine d'années est retrouvé poignardé au niveau de l'abdomen. Comme l'enfant est d'origine thaïlandaise, on soupçonne un crime raciste. Le commissaire Erlandur commence son enquête et très vite, se retrouve sur différentes pistes. En parallèle, il recherche une femme disparue. Or, une femme va bientôt lui téléphoner régulièrement, le harceller même. Est-ce la disparue qui veut le mettre sur ses traces ? L'écrivain nous mène sur différentes pistes, sème son héros et le confronte à son passé. Tout l'intérêt de ce roman tient dans ces fils qui s'entremêlent au point de s'embrouiller, jusqu'au dénouement final...
J'ai particulièrement apprécié le fait de suivre le fil de l'histoire familiale d'Erlendur que l'on découvre plus avant dans cet opus. Alors que la nature se fait de plus en plus hostile, au coeur de l'hiver arctique, Erlendur retrouve sa fille, son fils, mais aussi ses souvenirs, liés au froid. Un très bon cru d'Arnaldur Indridason !


"Le froid resserra encore son emprise au fil de la soirée, renforcé par le vent glacial venu du pôle et de la mer, au nord, pour parcourir ce désert hivernal. Il s'élançait du haut de la montagne Skardsheidi, longeait les flancs de l'Esja et parcourait, la gueule béante, les basses terres où s'étendaient les habitations, cette scintillante cité de l'hiver, posée sur l'extrême rive nord du monde. Le vent s'avançait en hurlant à la mort et en sifflant entre les maisons ; il envahissait les rues désertées. La ville hibernait, comme dans l'attente immobile d'une épidémie. Les gens se cloîtraient à l'intérieur. Ils fermaient les portes, les fenêtres, tiraient les rideaux en espérant que, bientôt, la vague de froid prendrait fin."


26 commentaires:

  1. J'ai pris du retard dans mes lectures d'Indridason :( Tu me donnes envie de m'y remettre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Kikine : idem, je n'ai pas lu les livres dans l'ordre... Mais j'ai toujours autant de plaisir à retrouver Erlendur ;-)

      Supprimer
  2. je ne l'ai pas encore lu celui-ci mais il est sur ma liste;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alinea : tu peux le garder sur ta liste ;-)

      Supprimer
  3. Je suis d'accord avec toi, un bon cru, j'avais aimé cette histoire et l'atmosphère avec un Erlandur de plus en plus contemplatif.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Aifelle : oui, contemplatif ! Je crois que c'est ce que j'ai aimé dans ce livre, car j'aime de moins en moins les polars fait uniquement de bruit et de fureur carnassière...

      Supprimer
  4. Mmmm un bon polar à lire au chaud sous la couette!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Elisabeth : ne parle pas de couette... j'en veux encore !

      Supprimer
  5. Je l'ai dans ma pal celui-ci...Comme toi j'aime beaucoup Erlendur - j'ai lu La femme en vert et la cité des jarres -.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nadael : j'ai lu les mêmes, avec un faible pour La cité des jarres ;-)

      Supprimer
  6. le froid arrive jusqu'à moi alors j'ai sorti un châle bien chaud ! j'ai trop lu l'auteur et j'ai une overdose, mais le goût reviendra, il revient toujours

    RépondreSupprimer
  7. @Dominique : pour moi, le goût est revenu très vite, il a suffit d'une occasion... celle d'un cadeau de Noël ! Le froid reviendra jusqu'ici à partir de mardi, il va donc falloir que je sorte aussi mon châle ;-)

    RépondreSupprimer
  8. ah lire sous la couette! des années que je ne l'ai plus fait!
    il y a de l'humour aussi dans ce livre? je ne conais pas du tout...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Adrienne : non, pas d'humour dans ce livre, ou peu. Plutôt une forme de nostalgie un peu triste mais c'est un bon cru quand même. Et je persiste, à lire sous la couette ! C'est l'occasion de t'y remettre ;-)

      Supprimer
  9. J'apprécie cette série qui me fait découvrir le nord, mais mon préféré reste la cité des Jares. En revanche, je n'aime pas du tout Elendur et sa saga familiale m'ennuie et hache le récit pour rien... son histoire personnelle est un peu répétitive.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Maggie : c'est vrai que La cité des jarres est l'un des meilleurs ! J'aime bien Erlendur moi... et comme je lis la série de manière décousue, sa saga familiale ne me paraît pas répétitive. Il faut dire que dans cet opus, la saga en question prend une tournure bien différente de celle des volumes précédents... Bon we !

      Supprimer
  10. Question hiver, c'est à la limite de ce que je peux supporter : je suis une fille du Sud !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Za : je comprends je comprends, je viens du sud de la Loire... et la Bretagne, c'est déjà nord, très nord ;-) Bon we à toi
      PS : j'en profite pour te dire que j'ai pensé à toi hier ! J'ai acheté un bel album dont je vais essayer de parler très vite et qui va sûrement te faire envie pour ton challenge albums d'autrefois (je ne suis pas sûre du titre du challenge en question...).

      Supprimer
    2. C'est le challenge "Littérature jeunesse d'hier et d'aujourd'hui" chez Nota Bene.
      Alors, c'est quoi c't'albuuuum ?

      Supprimer
    3. @Za : billet demain ! Il s'agit d'une histoire de Tolstoï, illustrée :-)

      Supprimer
  11. C'est curieux mais c'est une histoire qui me dit quelque chose et pourtant je ne crois pas avoir déjà lu cet auteur ou alors c'était avant le blog. Il faudrait que j'en lise un pour voir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mango : tu as peut-être lu d'autres billets à son propos... Bon we !

      Supprimer
  12. J'avais découvert La femme en vert il y a peu, j'avais bcp aimé l'atmosphère ! Tu nous mets bien dans l'ambiance, et tu donnes envie de se replonger dans l'univers de ce grand auteur ! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Perrine : j'y suis retournée avec plaisir, même si je lis peu de polars maintenant. Bon we !

      Supprimer
  13. Un auteur du froid que je n'ai toujours pas découvert..., et pourtant il me fait bien envie !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Noukette : et bien c'est génial ! tu as de nombreuses bonnes lectures devant toi ;-) Bonne semaine à toi

      Supprimer