vendredi 14 décembre 2012

Le musée du Dr Moses de Joyce Carol Oates

Cet été (vous savez, cette saison où l'on voit le soleil...) aura été marqué du sceau de Joyce Carol Oates. Après avoir lu (ou plutôt dévoré) Viol, une histoire d'amour, j'ai continué avec Zarbie les yeux verts et Délicieuses pourritures. Entre les deux, Un amour noir, génial, et La vie du singe-araignée. Je n'ai pas rédigé de billet pour ces deux derniers mais je vais conseille vivement la lecture d'Un amour noir, écrit suite à la contemplation d'un tableau. En revanche, je n'ai pas aimé, mais pas du tout, La vie du singe-araignée qui vient de sortir en poche, chez Pocket. Six livres en deux mois, une conclusion s'impose : entre cette auteure et moi, une relation durable s'installe...


Joyce Carol Oates
Mais revenons au livre qui m'intéresse aujourd'hui. Le Musée du Dr Moses est sorti cette année. Edité par Philippe Rey en France, il regroupe dix nouvelles. Sous-titré "Histoires de mystère et de suspense", il laisse présager une lecture fébrile... et il tient ses promesses. J'ai lu le tout en trois jours à peine. Les nouvelles sont de taille très diverses. publiées dans des revues entre 1998 et 2006, elles se caractérisent par leur noirceur et leur tendance à verser dans le genre fantastique. Le plus longue, L'homme qui a combattu Roland La Starza ne m'a pas convaincue... parce que je n'aime pas le milieu de la boxe. En revanche, j'ai lu les autres fébrilement. La première, Salut ! Comment va ! est à déconseiller fortement aux amateurs de footing. La deuxième, Surveillance antisuicide, s'avère émouvante et glaçante à la fois. Les trois bijoux du recueil sont Mauvaises habitudes, Fauve et la nouvelle qui donne son nom au recueil. 
Avec Fauve, nous voilà à la lisière du fantastique. Sur le fil, le lecteur se demande en permanence si l'on ne va pas basculer dans l'étrange, voire franchement dans l'horreur. Et tout cela en racontant une banale histoire de noyade à laquelle un petit garçon a miraculeusement réchappé. Je ne vous dis rien de Mauvaises habitudes qu'il faut découvrir absolument. Quant au Musée du Dr Moses, c'est la cerise sur le gâteau gardée pour la fin... En lisant ce dernier texte, j'ai pensé plusieurs fois à Edger Allan Poe. Ce recueil pourrait lui être dédié. Il plane au dessus de ces textes où l'on navigue entre Ligea et La chute de la maison Uscher. Vous l'avez donc compris, entre Joyce Carol Oates et moi, ce n'est pas terminé ;-)

28 commentaires:

  1. Je suis bêtement en froid avec la dame, mais compte lire son dernier, plus autobiographique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Keisha : ah ? pourquoi en froid ? Tu parles d'autobiographie, j'aimerais beaucoup lire son journal !

      Supprimer
  2. Margotte ce qu'il y a de bien avec toi c'est que quand tu aimes et bien nous on en profite car on ne peut pas échapper à tes billets

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Dominique : oh oui... mes pauvres élèves en savent quelque chose... quand j'aime bien, ils ne peuvent pas y échapper ! Maupassant par exemple ;-)

      Supprimer
  3. J'ai un de ses livres qui m'attend !

    RépondreSupprimer
  4. Ton enthousiasme est là et on aime bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Enitram : si c'est un peu contagieux, c'est bien ;-) Bon we à toi !

      Supprimer
  5. Je ne l'ai pas lui celui-ci, je le mets sur ma liste !

    RépondreSupprimer
  6. Je ne suis pas très attirée par cette dame aux livres si noirs, mais comme Keisha, j'aimerais lire son journal sur l'année qui a suivi son veuvage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Aifelle : j'aimerais bien le lire aussi ce dernier livre...

      Supprimer
  7. Je n'en ai pas encore lu beaucoup, j'ai été subjuguée par Les Chutes, et j'ai Nous étions les Mulvaney, Zarbie les yeux verts et Délicieuses pourritures dans la PAL ! Sans compter Fille noire, fille blanche que je peux emprunter à ma mère ! Et comme eisha, j'aimerais bien lire son livre sur le deuil de son mari "J'ai réussi à rester en vie", il paraît qu'il est très bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne : les deux premiers que tu cites reviennent très souvent en commentaires sur les billets concernant cette écrivaine. Il semblerait qu'il s'agisse de deux excellents opus ! Les deux que tu as dans ta PAL sont très bien :-) De bons moments en perspective ;-)

      Supprimer
  8. Je trouve son univers très loin de celui de Poe mais j'ai tout de même apprécié ces histoires qui explorent toujours les aspects les plus noirs des hommes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Maggie : oui, dans chacun de ses livres, un aspect (ou plusieurs...) est particulièrement abordé. Le côté très noir fait que j'attends le bon moment pour m'y plonger ! L'été, c'est pas mal ;-) Bon we à toi !

      Supprimer
  9. Je ne suis pas une grande fan des nouvelles, mais avec Oates c'est différent. Très souvent ses nouvelles sont plus noire, plus violentes que ses romans. Je vais attendre qu'il sorte en poche. J'ai vu également que la suite de Bellefleur venait de sortir en poche :D !
    Merci pour ta participation au challenge ! c'est dommmage que tu n'aies pas rédigé les autres billets !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Georges : j'ai un début de billet pour "Délicieuses pourritures", je le finirai peut-être... Je ne connais pas Bellefleur, je vais aller voir de quoi il s'agit puisque je vais faire un tour en librairie cet après-midi, avec deux copinautes (Arieste et Hilde) ;-) Bon we !

      Supprimer
  10. J'espère bien lire ce livre aussi. Oates fait définitivement partie de mes auteurs favoris. J'ai hâte de lire bientôt son dernier travail sur son statut de veuve: je viens de le recevoir. J'avais acheté son Journal à sa sortie et j'en lis des passages de temps en temps. Difficile de le terminer tellement il est riche. C'est comme avec Virginie Woolf: j'ai souvent envie d'arrêter un moment ma vie pour me plonger en apnée totale dans leurs œuvres mais j'imagine la réaction alors de mes proches! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mango : il semble très bien ce livre sur son veuvage, j'ai très envie de le lire aussi. Il n'a eu que de bonnes critiques... C'est drôle que tu parles de Virginia Woolf car je trouve qu'elle lui ressemble physiquement. Sur certaines photos, c'est presque surprenant !
      Quant à se plonger dans une oeuvre... quel bonheur... mais il reste à trouver le temps ;-)
      Bon we à toi !

      Supprimer
  11. Une auteure qui m'a accordé de très bons moments de le lecture ("les chutes") et des abandons.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Alex : "Les chutes" font partie des livres que je dois absolument lire !

      Supprimer
  12. Moi aussi j'adore cette auteure. Je ne comprends pas pourquoi on parle toujours de Philip Roth et de Paul Auster et très peu d'elle. Elle a tout autant de talent. Il faut absolument lire "petite soeur mon amour" et "j'ai réussi à rester en vie". De la très grande littérature!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Britbas : je tente une explication... parce que c'est une femme ? Je suis bien d'accord avec toi, elle possède un talent aussi affirmé que les deux messieurs que tu évoques... Je note les deux titres que tu cites ! Bon dimanche :-)

      Supprimer
  13. Je l'adore. Peut-être que je l'ai déjà dit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Une Comète : non, je ne crois pas, mais je sais que nous sommes nombreuses dans ce cas ;-) Bonne soirée !

      Supprimer
  14. Je n'ai lu de la dame que Fille noire, fille blanche. Ton enthousiasme pour elle est communicatif!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Nadaël : "Fille noire, fille blanche" fait partie de ceux que je veux lire... Bonne semaine à toi :-)

      Supprimer