vendredi 24 février 2012

La Liseuse de Paul Fournel


Robert Fournel, un vieil éditeur, est devenu lecteur dans sa propre maison d'édition où il n'a plus vraiment toutes les rênes en ce qui concerne les décisions à prendre. C'est un homme désabusé mais qui continue à jouer le jeu. "Depuis des lunes, je ne lis plus, je relis. La même vieille bouillie dont on fait des "nouveautés", des saisons, des rentrées "littéraires", des succès, des bides, des bides. Du papier qu'on recycle, des camions qui partent le matin et qui rentrent le soir, bourrés de nouveautés hors d'âge."
Un jour, une jeune stagiaire lui offre un liseuse... "Elle est noire, elle est froide, elle est hostile, elle ne m'aime pas." Ce premier contact difficile n'empêche pas Robert de l'emporter avec lui le week-end, puisque c'est à ce moment qu'il lit les manuscrits, à heures fixes : la nuit pour les romans (dans les trous d'insomnie), au bistrot le matin pour les polars et au parc, sous le tilleul, pour la poésie. Adapté non ? Cette tablette va lui jouer bien des mauvais tours. Tout d'abord, elle lui tombe sur le nez durant la sieste (plus de 700g sur le nez, ça fait mal). Ensuite, elle semble cacher les poèmes et enfin, elle se met en rade lorsqu'elle n'a plus de batterie. Mais elle passe quand même le "test du square" et va donc être adoptée par notre éditeur....
C'est ça, l'intrigue, me direz-vous, avec un air légèrement dubitatif ? C'est ça et beaucoup plus car l'ensemble du livre offre un portrait réjouissant du monde de l'édition et des écrivains. On découvre par exemple le personnage de la "grande Geneviève", écrivaine capable de faire "l'éducation textuelle" d'un apprenti éditeur un peu trop près de ses cours de commerce international. Rien de tel que ses grandes jambes pour transformer un petit orgueilleux imbu de ses diplômes en un "véritable éditeur sensible". C'est qu'entre les parties de jambes en l'air, elle écrit, Geneviève, et elle parle de l'écriture à son futur éditeur chéri...
Devinez-vous que j'ai a-do-ré ce livre ? C'est un régal, du début à la fin. Non seulement c'est une invitation à la réflexion sur les nouveaux enjeux de l'édition mais en plus, il s'avère bourré d'humour et de jeux de mots... tout en s'affichant comme une construction savante au niveau de sa structure (mais je vais bien me garder de vous révéler laquelle, on l'apprend à la fin du livre...). Je l'ai littéralement dévoré, et sans bugnes cette fois-ci...

Paul Fournel
La liseuse risque de tomber en rade, Robert cherche du courant...
"- Soyez gentil, je ne peux pas attendre pour savoir si Lisbeth Salander va s'en sortir. Il sont affreux avec elle. Ils veulent la détruire et le journaliste ne parvient pas à entrer en contact... Elle a déjà dérouillé ferme et j'ai peur...
(...)
- Cette prestation n'est pas encore inscrite sur la carte. Rentrez vous brancher à la maison, c'est plus sûr. Vous pouvez aussi acheter le bouquin en poche pour savoir la fin. Si ça se trouve, je l'ai ici, sous le comptoir. Les clients les oublient. Tenez. C'est pas celui-là ? Il est un rien cabossé, mais toute l'histoire doit être encore dedans."

30 commentaires:

  1. il me tente pas mal celui-ci , je note.

    RépondreSupprimer
  2. Tu me vois ravie que tu aies aimé, c'est un petit livre atypique qui dit pas mal de choses, l'air de rien. J'ai aussi beaucoup aimé l'arrière plan personnel, avec sa relation à sa femme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Aifelle : et c'est grâce à toi en plus que je l'ai acheté et lu ;-) Il me faudra d'ailleurs mettre ton billet en lien (que je j'ai quelque part sur un billet précédent) !

      Supprimer
  3. Et moi qui n'ose pas franchir le pas de la liseuse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Elisabeth : idem pour moi mais cela ne me pose aucun problème ;-)

      Supprimer
  4. Remarque que si la pile de bouquins dont on peut stocker le texte dans une liseuse lui tombait sur le pif, ça lui ferait encore beaucoup plus mal...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Walrus : vu comme ça, c'est sûr, il faut tout de suite adopter la liseuse ;-)

      Supprimer
  5. Ce livre va bientôt arriver jusqu'à moi, je m'en réjouis, j'ai beaucoup entendu l'auteur en interview et ce livre me tente.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @ys : je suis à peu près sûre qu'il va te plaire ! Et je vais bien sûr prendre plaisir à lire ton billet à son propos :-)

      Supprimer
  6. LE LIVRE qui emballe tout le monde, je ne suis pas certaine de résister jusqu'à ce que je puisse mettre la main dessus en bibliothèque, plus je lis les billets plus je m'impatiente

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Dominique : n'hésite pas ! je suis sûre qu'il va te plaire ! Bonne journée :-)

      Supprimer
  7. Je l'ai noté aussi et j'ai très hâte de le lire puisqu'il n'y a que de très bonnes critiques à son sujet, dont la tienne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Mango : c'est vrai que je n'ai lu que du positif sur ce livre ! Bon we !

      Supprimer
  8. Réponses
    1. @Nadaël : oui, c'est un livre tentateur ;-) bon we !

      Supprimer
  9. Ouais justement le problème c'est qu'il se lit trop vite, j'attendrai la version liseuse de poche...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Moustafette : avec un peu de chance, il sera vite en poche, et puis, au moins, dans ce format, si tu le prends sur le nez, cela sera léger ;-) Bon we !

      Supprimer
  10. Noté, emballé, presque lu, quoi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Za : déjà ? Vite, un billet alors !

      Supprimer
    2. Ce sera vacances, first !
      Et puis j'ai encore un "piqué" sur le feu. Et pas des moindres...

      Supprimer
    3. @Za : tu es en vacances à partir de lundi ? Bon we en attendant ;-)

      Supprimer
  11. Ce petit bouquin fait de plus en plus de bruit sur la blogosphère... Il me tente de plus en plus je dois bien dire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @L'or : il semble faire l'unanimité pour le moment en effet ! Bon dimanche

      Supprimer
  12. Tout le monde semble emballé, je suis........
    Ah lecture quand tu nous tient!!!!
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Enitram : tu vas craquer aussi ? Bon dimanche à toi !

      Supprimer
  13. Réponses
    1. @Alain : n'hésite pas, c'est un vrai plaisir :-))

      Supprimer
  14. Tu m'as complètement convaincue ! Je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Noukette : tu vas te régaler, c'est sûr !

      Supprimer