dimanche 13 août 2017

Les Secrets de l'île de Viveca Sten

   Voilà un bon petit polar venu de l'Europe du Nord dont il ne faut pas se priver. Viveca Sten, romancière suédoise, en est à son quatrième roman et si l'on y retrouve tous les poncifs des romans policiers venus du froid (entre les îles isolées et les vieux grognons mal embouchés), on y plonge comme dans de vieux chaussons après une sortie par une nuit froide et sans lune.
   Tout commence par ce qui ressemble au suicide d'un adolescent. Marcus Nielsen, un étudiant de 22 ans, est retrouvé pendu dans sa résidence pour étudiants. Alors que la police s'apprête à classer l'affaire, l'inspecteur Thomas Andreasson, après avoir reçu la mère qui ne croit absolument pas au suicide, prend la peine de continuer les recherches. Elles ne vont pas tarder à le mener près de l'île de Sandhamn où se trouve la base militaire de Korsö.
   Et justement, en alternance avec le récit de l'enquête, le lecteur découvre par bribes le journal d'un jeune homme qui s'ouvre en octobre 1976. Celui-ci vient d'intégrer un groupe de huit garçons, crânes rasés et treillis kaki, et porte le matricule 103. Le groupe est mené par un sergent qui va vite s'avérer être un parfait salaud doublé d'un sadique...
   La lecture avance donc assez fébrilement, entre volonté de découvrir l'assassin du jeune Marcus, qui, dans le cadre de ses études de psychologie, travaillait sur les comportements des groupes, et envie de découvrir ce qui est arrivé à la fin des années 70 aux jeunes militaires. Un polar venu du froid qui ne restera peut-être pas dans les mémoires mais agréable à lire, et qui rempli tout à fait honorablement son office (lu en deux jours 1/2...).
https://bruitdespages.blogspot.fr/2017/07/challenge-litterature-nordique.html


10 commentaires:

  1. oulala, des salauds et des sadiques, je crois que je vais passer mon tour, je dors déjà très mal ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Adrienne : oh, ce n'est quand même pas le genre de livre qui empêche de dormir. "Le Paradoxe de Fermi" m'a fait beaucoup plus d'effet, sans que cela soit un polar. M'enfin, tout cela dépend du seuil de chacun(e) ;-) Bon we du 15 août !

      Supprimer
  2. Je me suis acheté le premier de la série, j'avais bien aimé la série télé passée sur Arte. J'attends un peu avant de le lire quand même, par peur de me souvenir des solutions ;-) Jenote que c'est parfait pour les vacances.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Anne : je compte bien lire les autres, je crois en avoir lu un ou deux mais je ne sais plus bien lesquels... Je vais essayer de suivre la série car j'aime bien. En effet, "parfait pour les vacances" ;-)

      Supprimer
  3. Je ne l'ai jamais lue, mais c'est vrai que je croise quelquefois quelques-uns de ses livres, il faudrait peut-être que j'essaie un jour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Emma : c'est assez facile à lire, cela repose un peu les neurones quand ils sont un peu surchauffés ;-)

      Supprimer
  4. Pareil qu'Emma ! Jusqu'à présent, je n'ai pas été trop tentée, on verra ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Aifelle : un coup de hasard pour moi, acheté alors que j'étais en rupture de "polar spécial vacances", trouvé dans une maison de la presse, dans un village... Bonne pioche !

      Supprimer
  5. mais pourquoi savent-ils si bien écrire tout là-bas là-haut??? !!! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Violette : peut-être parce qu'il y fait froid ? Si l'on en déduit qu'ils lisent donc plus ? Hypothèse peut-être totalement fantaisiste ;-) Mais il faut quand même savoir qu'en Islande, une coutume veut que la veille de Noël, on lise un livre ! Cela en dit long sur le rapport à la lecture là-bas. Je veux bien l'importer ici d'ailleurs, cela serait mieux que les fêtes commerciales américaines :-))

      Supprimer