jeudi 17 mars 2011

Princesse Suplex de Léonie




Léonie, les adeptes de la blogosphère BD la connaissent peut être déjà… Sa participation aux recueils Phantasmes et 13m28 a propulsé cette jeune auteure “étoile montante” de la maison d'édition communautaire manolosanctis. Sa troisième publication, Princesse Suplex, nous fait voyager dans un univers secret et brutal, celui du catch féminin. Ces femmes, partagées entre leur vie professionnelle et amoureuse trouvent le temps de monter sur le ring pour quelques minutes de combat intenses… pour quelques secondes de gloire face à la foule… pour se retrouver entre amies et partager cette expérience unique.
On pourrait reprocher à cette œuvre tout d'abord sa taille : 13/19cm. De plus, l'histoire est très (trop) courte, et j'ai ressenti un arrière goût de trop peu à la fin de ma lecture. Enfin, le scénario se limite au strict minimum… Ce n'est donc pas un coup de cœur, vous l'avez compris… Cependant, il ne faut pas perdre de vue que c'est une publication de manolosanctis. Or, cette petite maison d'édition est là pour nous faire découvrir des talents de la bande dessinée moderne, via la lecture gratuite des ouvrages en ligne. Leur achat éventuel sur le site ou en librairie à des prix on ne peut plus abordables peut être l'occasion, pour de jeunes talents, de trouver ici une première vitrine. On ne peut que saluer ce type de démarche même si je n'ai pas spécialement apprécié cette bande dessinée. 

Et pour finir, l'avis de ma fille, grande lectrice de BD et dessinatrice à l'occasion :

“Le dessin est aussi un sujet dont nous pourrions débattre sans fin : pas assez travaillé ? Trop moderne ? Noir et blanc ? Personnellement j'ai aimé ce côté crayonné où l'on retrouve le style de l'auteur. Il s'agit pour moi d'un ouvrage simple et bien fait, sans compromis et sans fioritures, le genre que j'achète en librairie avec un livre en me disant « et pourquoi pas », le genre qui donne envie de lire des bandes dessinées toute la nuit, de dessiner jusqu'à ne plus avoir de papier…”
Dessin de Léonie

Aucun commentaire:

Publier un commentaire